Nutrition - Alimentation

Bienfaits des Légumes

Image maintenance

 

Difficile de ne pas être au courant des bienfaits nutritionnels que nous offrent les légumes. D'éminentes études ont mené à la constatation qu'une alimentation riche en fruits et légumes est liée à une réduction des risques de maladies chroniques et de différents types de cancer. Plus généralement parlant, que les légumes fournissent vitamines essentielles, minéraux, fibres et autres substances fondamentales à maintenir une bonne santé générale, est désormais un fait acquis.

Tous devraient être d'origine biologique (ou naturel si possible) de culture locale, et de saison aux fins d'une adaptation de l'individu aux rythmes saisonniers et d'un lien plus intime à son propre environnement. 

 

Bienfaits des Légumes 

Une étude récente a établi que la consommation d'une portion supplémentaire de légumes peut réduire le risque d'ictus de 6%. Les confirmations scientifiques se référant au pouvoir protecteur des légumes ne cessent d'affluer. Outre consommer 3 à 5 portions de légumes quotidiennement, choisir des légumes de couleurs différentes est particulièrement recommandé. Chaque groupe de couleur fournit en effet une gamme particulière de vitamines, de minéraux et de substances phytochimiques. Ces dernières sont des antioxydants qui protègent notre organisme des radicaux libres, dont un excès prédispose au cancer et à des cardiopathies. Les composés phytochimiques sont tellement bénéfiques qu'ils pourraient bientôt être classés parmi les substances nutritives essentielles. 

 

Voici une liste des principaux phytochimiques : 

Caroténoïdes : puissants antioxydants qui protègent du cancer et des maladies cardiaques.

Bioflavonoïdes : puissants antioxydants qui stimulent le système immunitaire. Ce sont des anti-inflammatoires qui protègent contre le cancer.

Glucosinolates : puissants désintoxiquants qui stimulent le système immunitaire. 

Phytoestrogènes : réduisent le risque de cancer du type hormono-dépendant, comme le cancer du sein ou du col de l'utérus.

Organosulfates : antioxydants qui stimulent le système immunitaire. 

 

Le Facteur Couleur 

Légumes verts. Roquette, bok choy, brocolis, choux de Bruxelles, choux cabus, feuilles vertes, choux chinois, feuilles de choux verts, choux verts (borécole), choux-raves, feuilles de moutarde, fanes de radis, pousses de navet, salades de printemps et cresson renferment de la chlorophylle en quantités particulièrement élevées. La chlorophylle est un désintoxiquant qui possède des propriétés anticancéreuses. 

Légumes rouges.Tomates, piments et radis sont de bonnes sources de vitamines C et E, de bêta-carotène et de nombreux agents phytochimiques, y compris le lycopène qui donne aux tomates leur couleur rouge naturelle et dont l'action protectrice contre les affections cardiaques et certains types de cancer (comme le cancer de la prostate) a été reconnue. 

Légumes oranges. Carottes, citrouilles, choux-navets (rutabaga) et piments contiennent les flavonoïdes, des agents phytochimiques antioxydants, adjuvants de l'absorption de la vitamine C. Les diverses variétés de citrouilles contiennent une quantité de bêta-carotène quatre fois supérieure à celle d'une grosse carotte, ce qui est considérable si l'on pense qu'une seule carotte fournit la dose journalière en bêta-carotène recommandée!

Légumes jaunes. Courgettes jaunes, haricots germés, citrouilles et maïs doux fournissent les caroténoïdes qui contribuent à protéger du cancer et des problèmes cardiaques. 

Légumes violets. Aubergines, betteraves et chou rouge contiennent une bonne quantité de vitamine C et sont riches en bioflavonoïdes. 

 

Les Superaliments d'Origine Végétale 

Le contenu des légumes consiste surtout en de bonnes quantités de nutriments essentiels, certains étant des "superaliments". Les carottes par exemple ont mérité cette dénomination grâce au béta-carotène qu'elles renferment, lequel se transforme dans notre organisme en vitamine A, une vitamine essentielle durant la période de croissance pour un développement normal, mais aussi pour notre vue.

Les légumes à feuilles vertes, comme les brocolis, les épinards, les choux cabus, les choux verts (borécole), les feuilles du bok choy et du chou-rave contiennent du bêta-carotène et de la vitamine C en quantité variable. Les chercheurs affirment que c'est l'action synergique de ces nutriments au pouvoir anti-oxydant très élevé, de fibres alimentaires, d'acide folique et d'autres composants, qui en font des agents anticancéreux. Les épinards, eux, tout comme les choux de Bruxelles et les brocolis sont d'importantes sources d'acide folique, essentiel dans la formation d'érythrocytes sains.

En ce qui concerne les huiles volatiles du persil, il a été démontré qu'elles inhibent la formation de tumeurs, pulmonaires en particulier. L'action des huiles volatiles du persil est telle qu'il fait désormais partie des aliments "chimioprotecteurs", car c'est un aliment qui peut contribuer à neutraliser certains types de substances cancérogènes, comme les benzopyrènes de la fumée des cigarettes, de la grillade au charbon de bois et des fumées produites par les incinérateurs industriels.

En outre, plusieurs études concernant la famille des liliacées ont démontré que l'ail et l'oignon, qui sont des composés sulfureux, préviennent l'apparition d'un cancer mais sont aussi capables d'inhiber la progression d'un cancer préexistant!

De nombreuses recherches ont également démontré qu'une consommation régulière d'ail, outre réduire le risque d'infarctus et d'ictus, fait baisser le niveau de la tension artérielle et joue un rôle protecteur contre l'athérosclérose et les cardiopathies diabétiques. Selon un récent article paru sur la revue Preventive Medecine, l'ail inhibe aussi la calcification de l'artère coronaire. Tous ces bienfaits de l'ail pourraient provenir de sa capacité de diminuer le nombre des radicaux libres dans la circulation sanguine. Une étude effectuée par la Faith University de Istanbul a constaté que chez les personnes qui mangent de l'ail quotidiennement, la bactérie helicobacter pylori, responsable des ulcères peptiques, est peu présente. Le champignon shiitake ou lentin du chêne a, lui aussi, été étudié pour ses propriétés anticancéreuses. Il contient un composant actif dénommé lentinine, capable de stimuler le système immunitaire pour renforcer sa capacité de défense contre infections et maladies diverses. Un autre composant actif de ces champignons, l'éritadénine, est notoirement connu pour sa capacité de faire baisser le taux de cholestérol. 

 

 

 

 

 

 

 

Les Protéines

Macros 1400x933

 

On suppose souvent que toutes les protéines proviennent de la viande. Le fait est que tous les aliments naturels contiennent des protéines, autrement ils ne pourraient pas pousser!

Les légumes, les céréales et les légumineuses ont une teneur élevée en protéines. Par ailleurs, désormais, la thèse très débattue selon laquelle les protéines contenues dans la viande pourraient être de qualité supérieure n'est plus soutenue par l'opinion médicale prédominante.

Les protéines se composent de 23 acides aminés, dont 10 seulement sont nécessaires au maintien d'un bon état de santé et de notre vitalité. Poissons, oeufs, viande et laitage possèdent les dix acides aminés essentiels, tandis que les végétaux ne les ont pas tous individuellement. Donc, pour qu'un régime de style végétalien (qui exclue tout aliment qui ne provient pas du règne végétal) puisse apporter tous les acides aminés essentiels, il est important d'ingérer quotidiennement une association d'aliments à teneur protéique élevée.

Pour ce faire, la solution type consiste en une mixture de céréales et de légumineuses ou de produits à base de légumes verts. Par exemple, une soupe de haricots et un repas à base de riz complet consommés le même jour fournissent un éventail complet d'acides aminés essentiels. Graines, fruits à coque et légumineuses aident aussi à garantir l'apport de tous les acides aminés essentiels au quotidien.

Un apport protéique maximal est recommandé aux personnes qui accomplissent une activité physique considérable, à un enfant en pleine croissance ou à une femme enceinte.

L'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, recommande un apport minimum de 32 g de protéines par jour pour un homme de 68 kg. La FDA en recommande un niveau plus élevé soit 50 g par jour. 

 

1524387824

 

Protéines :                                                   g/100 g                                                AJR (%) 50 g       

Céréales 

Orge                                                                                 12                                                                24

Maïs en épis (bouilli)                                                                                7                                                               13

Millet                                                                                                    11                                                                22

Avoine                                                                                                   17                                                               33

Riz complet (moyen)                                                                               8                                                                15

Seigle                                                                                                    15                                                               29

Blé dur                                                                                                  15                                                               30

 

Légumes 

Tête de brocolis                                                                                      3                                                                  5

Chou vert                                                                                                3                                                                  6

Poireaux                                                                                                  2                                                                 3

Champignons shiitake (secs)                                                                   10                                                                19

Persil                                                                                                      3                                                                  5

Petit pois                                                                                                5                                                                 10

Cresson                                                                                                   2                                                                  4

 

Légumineuses

Azukis                                                                                                  20                                                                  39

Haricots communs                                                                                24                                                                  47

Pois chiches                                                                                         19                                                                  38

Lentilles                                                                                              28                                                                  56

Pois secs                                                                                              25                                                                  49

Soja                                                                                                    36                                                                  72

Tempeh                                                                                               19                                                                  37

Tofu (compact/nigari)                                                                          13                                                                  25

 

Poissons

Crevettes                                                                                            20                                                                   40

Morue                                                                                                18                                                                    35

Aiglefin                                                                                              19                                                                    37

Maquereau                                                                                         20                                                                    40

Lotte de mer                                                                                     14                                                                     28

Saumon (sauvage)                                                                              20                                                                    39

Thon (à nageoire bleue)                                                                     23                                                                    46

Palourdes                                                                                          13                                                                     25

Moules                                                                                              12                                                                     23

 

Graines  

Courge                                                                                             25                                                                      49

Tahin                                                                                               17                                                                      34

Sésame                                                                                            18                                                                      35

Tournesol                                                                                         23                                                                      45

 

Fruits à coque

 Amandes                                                                                        21                                                                       42

Noisettes                                                                                        15                                                                       29

Cacahouètes                                                                                   26                                                                       51

             

L'aliment est énergie

Cabbe59c51ea9a334a7321d7b8201343 1

(Photographie Kirlian)

 

En ingérant différents aliments, vous absorbez leur énergie, laquelle à son tour interagit avec votre énergie interne et la modifie. La nouvelle énergie qui dérive de ce processus peut vous faire sentir tout autre du point de vue émotionnel, vous faire penser différemment ou contribuer à renforcer votre esprit. Bien entendu, l'énergie libérée par les aliments vivants est meilleure que celle des aliments raffinés et altérés. Plus vous mangerez des aliments avec ce type d'énergie, plus leur influence sera profonde et durable. 

 

Qu'est-ce qu'un aliment vivant?

C'est un aliment encore en phase de croissance. Par exemple, placés dans un tissu humide et gardés quelque temps à l'abri de la lumière, des céréales complètes, des légumes secs ou des graines vont germer; si vous plantez un fruit, il va donner une nouvelle plante; replantées, les racines comestibles repoussent; il suffit de plonger les tiges de légumes à feuilles vertes dans de l'eau pour que ceux-ci continuent à vivre; les aliments fermentés ont un microprocessus où les enzymes vivantes fleurissent. 

L'énergie de chaque aliment est constituée de la somme de tout ce qui a contribué à sa croissance. La photographie Kirlian est un procédé qui permet de visualiser effectivement cette énergie chez les plantes vivantes. Les aliments qui ne sont plus "vivants", comme le poisson, la viande et les produits fromagers, possèdent encore de l'énergie vivante (bien qu'en moindre mesure par rapport à ceux encore vivants au moment de la cuisson), mais c'est une énergie qui tend à faiblir avec le temps. Les aliments transformés sont eux aussi dotés d'une charge énergétique, toutefois on voit combien elle est modifiée si on la compare à celle des aliments vivants. 

 

1 kirlian photograph of a human hand garion hutchings

 

Changer son énergie

Le corps humain met dix jours à renouveler ses globules blancs. Ingérer des aliments dotés d'une énergie vitale forte pendant cette phase peut donc influer considérablement sur votre bien-être. L'organisme met environ quatre mois pour renouveler ses globules rouges. Suivre un régime curatif durant cette phase apporte des changements plus profonds. En outre, ce laps de temps devrait suffire à découvrir le ressenti de votre organisme qui a atteint un état de santé optimal. En conclusion, vous pouvez reconstruire votre organisme de A à Z, sur la base de telle ou telle énergie, en choisissant vos aliments selon le type d'énergie que vous voulez recevoir! 

 

L'énergie d'un repas et ses différentes directions

L'énergie que les différentes plantes alimentaires libèrent dans votre organisme varie selon leur direction de croissance. Quand vous les ingérez, vous assimilez une partie de leur énergie directionnelle, ce qui fait aller votre énergie dans la même direction. C'est le cas en particulier des légumes. Par exemple, les légumes verts, comme les poireaux, les oignons ou le chou chinois, vont diriger l'énergie de votre organisme vers le haut, vers le thorax et la tête, et en conséquence vous vous sentez plus léger. Les légumes à racine vont la diriger vers le bas, dans la partie inférieure de l'abdomen; votre énergie va en quelque sorte "s'enraciner" et vous allez vous sentir plus fort et plus sûr de vous. Une fois l'énergie ainsi déviée de votre tête, il vous est plus facile de vous détendre, d'être plus concret et pratique. Quant aux légumes à forme arrondie, ils contribuent à diffuser délicatement l'énergie dans tout votre corps, ce qui confère une sensation de satiété chaude dans la région de l'estomac. Les céréales cuites contribuent à déplacer l'énergie vers le bas, tandis que les aliments qui l'affinent sont purifiants. 

 

21d3f3c04d7c67d480001947184b1c87

 

 

Mode de cuisson

Outre les ingrédients, le mode de cuisson influe lui aussi sur le flux de votre énergie. La cuisson vapeur imprime à l'énergie libérée un mouvement vers le haut, frire lui imprime un mouvement vers l'extérieur, une cuisson lente à l'étouffée un mouvement vers le bas, une cuisson pression un mouvement centripète, une cuisson à l'eau bouillante imprime un mouvement de flux. Ainsi pour stabiliser votre énergie, optez pour des carottes et cuisez-les à feu lent, ou pour que votre énergie se répande mieux vers le haut, optez pour des légumes à feuilles vertes cuits à la vapeur. Si vous envisagez un régime curatif, sélectionnez les ingrédients et préparez-les de façon à envoyer une énergie saine et vivante dans telle ou telle partie de votre organisme. Pour surmonter une congestion pulmonaire, préparez des légumes printaniers cuits à la vapeur. Pour répandre l'énergie dans toutes les directions et stimuler ainsi les parties périphériques de votre corps, utilisez des oignons frits. Vous pouvez même recourir à une association d'énergies. Par exemple, pour stimuler votre activité mentale, je vous suggère de consommer une soupe de miso accompagnée d'oignons frits, de chou chinois et d'oignons blancs. Une pincée de gingembre râpé rendra cette expérience plus intense...

 

Selon les préceptes de Georges OHSAWA

 

A67c6315eafc6393f49315ae7d9112cf

 

 

Vidéo: Stress, burnout et cancer

Dans le cadre de l'opération Télévie 2014, le professeur Vincent Castronovo donnait une conférence sur les rapports étroits entre le stress et le développement d'un cancer.

Voici le lien de la vidéo: 

http://www.ulg.ac.be/cms/c_4097661/fr/stress-burnout-et-cancer

Vidéo: Alimentation et cancer mythe ou réalité?

Dans le cadre de l'opération Télévie 2013, le professeur Vincent Castronovo donnait une conférence sur les rapports étroits entre notre alimentation et le développement d'un cancer.

Voici le lien de la vidéo: 

http://www.ulg.ac.be/cms/rv_2909039/fr/alimentation-et-cancer-mythe-ou-realite

Vidéo: Le sucre, chronique d'un tueur en série

 

Le sucre tue plus que le cholestérol ! Dans le cadre de l'opération Télévie 2015, le professeur Vincent Castronovo donnait une conférence sur la menace pour la santé que représente une consommation excessive de sucre.

Voici le lien d'une vidéo sur l'un de nos plus grands poisons.

http://www.ulg.ac.be/cms/c_5936813/fr/le-sucre-chronique-d-un-tueur-en-serie

Nutrition, Intoxication et Détoxication

« Nutrition, Intoxication et Détoxicaton »

Détoxication digestive - Détoxication hépatique - Métaux lourds : une menace perverse

Le constat est sans appel : notre organisme est sans répit agressé par de multiples molécules toxiques venant de l'environnement mais également produits secondaires de notre métabolisme. Conservateurs, colorants alimentaires et exhausteurs de goût, polluants, antibiotiques alimentaires, pesticides, gaz de combustion mais aussi toxines d'origines organiques (xénobiotiques) et autres hormones lipophiles,… représentent une liste effrayante d'agresseurs moléculaires qui sont de nature, non seulement à restreindre nos réserves fonctionnelles, mais également à compromettre le fonctionnement normal de nos cellules.

Pour survivre, les cellules ont développé des parades biochimiques permettant d'inactiver et puis d'éliminer ces molécules toxiques: la détoxication. Ce processus comprend l'ensemble des réactions biochimiques qui éliminent de notre organisme tout composé potentiellement dangereux.

Si toutes les cellules de l'organisme sont, dans une certaine mesure, capables de détoxiquer, ce sont les cellules des tissus les plus exposées qui ont surtout développé cette activité à un niveau « professionnel » : ce sont les cellules de la peau, des voies respiratoires, de l'intestin et surtout du foie. En effet, le foie est le filtre qui reçoit l'ensemble des molécules absorbées par l'intestin. Ceci représente la charge la plus importante de molécules venant de l'extérieur qui entrent dans l'intégrité territoriale de notre organisme. La concentration en molécules toxiques dépend de l'alimentation, de l'état de la flore intestinale et surtout de l'état fonctionnel de la barrière de la muqueuse intestinale.

D'autre part, le  foie  est  souvent  considéré  comme  le  filtre  qui  reçoit l’ensemble  des molécules  absorbées  par  l’intestin mais,  bien plus qu’un filtre,  il est également  le  centre de  la détoxication de  l’organisme  et  joue  un  rôle  clé  dans  les  processus  de neutralisation et d’élimination des toxines.  Le  rein  est  le  siège  principal  de  l’élimination  finale,  dans
les  urines,  des  toxines  neutralisées  lors  de  la  détoxication hépatique. 

Pour que la détoxication hépatique se déroule efficacement et sans danger pour l'organisme, il est indispensable que les hépatocytes aient à leur disposition toutes les molécules et oligoéléments nécessaires aux réactions biochimiques impliquées dans ce processus. Parmi ces dernières, certaines doivent nécessairement être fournies par l'alimentation car elles sont soit totalement soit conditionnellement essentielles.

Voici quelques exemples d'aliments qui détoxifient:

Ce que vous mangez est crucial pour conserver une bonne santé. Vous pouvez favoriser cela en réduisant l'alcool, la caféine, la nicotine, les mauvaises graisses, les graisses saturées, le sucre. Choisissez des aliments (de préférence Bio!) qui amplifient ce processus.

  • La pomme contient des antioxydants comme la quercétine, la vitamine C et la pectine qui aident à excréter les métaux lourds.
  • L'avocat contient du glutathion, un antioxydant qui combat les radicaux libres.
  • La betterave contient de la méthionine, laquelle purifie les déchets naturels du corps.
  • Les légumes crucifères (choux, brocolis...) neutralisent les toxines et contiennent des glucosinolates qui amplifient la production d'enzymes.
  • Le kiwi contient de la vitamine C, un antioxydant.
  • La prune est antioxydante et laxative.
  • Les algues contiennent de l'alginate qui lie les métaux lourds pour les préparer à l'excrétion hors du corps.


Au cours d'un rendez-vous en Naturopathie, nous rapellerons la nature et l'origine des toxines exogènes et endogènes les plus dangereuses pour notre organisme. Nous envisagerons les mécanismes impliqués dans l'élimination sûre de ces molécules toxiques en insistant sur les nutriments particulièrement impliqués dans ces réactions.

Enfin, une large part sera réservée aux conseils nutritionnels et micronutritionnels pour la prise en charge efficace des patients envisageant une cure de détoxication. 

Des soins en Réflexologie Plantaire seront aussi largement recommandés puisqu'il s'agit d'une partie importante du traitement .

 

(Voir à ce sujet dans la rubrique Boutique, le Pack Spécial "Jade").

Femme

 

 

L'Alimentation locale

Les aliments devraient être issus de votre environnement local et de la saison en cours. Cela s'adresse particulièrement aux patients très malades qui ont un cancer ou d'autres maladies chroniques . Même si vous avez une santé satisfaisante (et la plupart des personnes ne sont pas en bonne santé, d'après les statistiques des études sur la population), il est préférable de ne manger qu'une petite quantité de produits venus d'ailleurs.

La Médecine Ayurvédique explique que l'immunité et la fonction enzymatique des personnes est plus faible quand ils mangent des aliments issus d'autres régions ou d'autres climats que là où ils vivent.

Culturellement, nous sommes habitués à manger n'importe quel produit à n'importe quelle saison. On appelle cela le progrès. L'Ayurvéda considère en revanche que c'est une cause de maladie. Il y a une raison pour laquelle les fruits et légumes poussent à des moments et des endroits spécifiques. Si vous ne vivez pas toujours au même endroit, mangez au moins les aliments de saison. Par exemple, si vous aimez les ananas, mangez-les alors en été mais pas en automne ou en hiver.

L'organisme change en fonction des saisons. Jusqu'à un certain point, les enzymes digestives se modifient aussi en fonction du climat et de la saison. C'était un phénomène naturel jusqu'il y a trente ans, période où l'on a commencé à manger des produits hors saison. Pendant des milliers d'années, le corps humain a ajusté naturellement sa production d'enzymes en fonction des changements saisonniers concernant les aliments et le climat. Pensez-vous que ce modèle qui remonte à des milliers d'années a soudainement changé dans les 30 ou 40 dernières années?

Il faut aussi être conscient du fait que pour faire venir des produits d'Espagne, d'Afrique ou de l'Amérique du Sud, il est nécessaire de les récolter bien avant la maturité de tous leurs éléments nutritifs. C'est un fait établi dans la nutrition biochimique, les aliments atteignent leur plus haute teneur nutritionnelle quand ils sont "mûrs", ou prêts à être récoltés traditionnellement.

Ainsi, la consommation régulière d'aliments issus uniquement de différents endroits abaisse la quantité d'éléments nutritifs disponibles pour votre corps!