L' Intestin intelligent

Les Troubles Digestifs Fonctionnels

Les troubles digestifs fonctionnels sont souvent consécutifs

à l'une ou plusieurs situations suivantes : 

 

850 400 lithotherapie intestins cover 1519160985

 

1) un déficit en enzymes ou en cofacteurs enzymatiques (qui sont souvent des oligoéléments ou des vitamines),

2) à une inflammation pariétale importante ou bas bruit au niveau de l'intestin grêle,

3) à une alimentation non équilibrée,

 

Ces anomalies fonctionnelles (ou parfois organiques) sont souvent associées à des modifications du ph fécal et peuvent conduire à une élimination incomplète des protéines et des hydrates de carbone dans l'intestin; ce qui peut être à l'origine d'une prolifération anormale et déséquilibrée de population bactériennes et/ou fongiques.

 

La flore microbienne fécale est très variée en quantité et en qualité : quelques 400 souches différentes bactériennes et/ou fongiques ont pu être isolées de la flore intestinale ce qui représente jusqu'à environ 10 (puissance 14) à 10 (puissance 15) bactéries/g de selles - soit environ 700g du poids total d'un adulte!

 

Une culture bactérienne ou fongique n'est pas une technique suffisamment sensible pour permettre de mettre en évidence l'ensemble de ces souches, et la caractérisation d'une dysbiose bactérienne et/ou fongique peut rester difficile par simple culture bactérienne et fongique. La réalisation d'analyses de selles par culture ne permet souvent qu'une vue limitée de la flore intestinale...

 

Une méthode astucieuse consiste à repérer la présence de micro-organismes en quantité anormale (dysbiose bactérienne et/ou fongique) par l'identification de leurs métabolites dans l'urine.

L'idée consiste donc à repérer certaines molécules issues du métabolisme fongique ou du métabolisme bactérien.

Ces métabolites sont évacués par les micro-organismes dans la lumière intestinale, où ils font l'objet d'une absorption par la muqueuse de l'intestin grêle. S'agissant de molécules peu réactives, en principe non modifiées par les enzymes humaines, elles sont excrétées par voie urinaire où le laboratoire avec lequel je travaille, les y dose.

 

Si vous souffrez de troubles digestifs fonctionnels depuis longtemps,

il serait judicieux de pratiquer cet examen,

après évaluation lors de notre rendez-vous. 

 

 

L'Hyperperméabilité Intestinale

L'Hyperperméabilité Intestinale

ou

"Leaky Gut Syndrome"

 

Thumbnail wp 20170908 001

 

Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI), intolérances alimentaires, allergies, fatigue chronique, problèmes de peau, douleurs articulaires, candidose chronique, maladies métaboliques et auto-immunes sont autant de troubles attachés à la paroi intestinale et sa perméabilité. 

Cette interface digestive représente une surface d'environ 200 m2 et est l'hôte de milliards de bactéries qui sont en relation avec le plus important système immunitaire de notre organisme. Des structures complexes fonctionnelles et anatomiques gèrent son équilibre et les échanges entre la lumière intestinale et notre organisme. 

Les transports d'eau et de nutriments se font à travers la paroi de l'intestin grêle composée d'une fine couche unicellulaire que forment les "entérocytes". Les "colonocytes", qui tapissent le colon, se chargent principalement d'absorber l'eau. Ces cellules baignent dans un mucus protecteur et sont étroitement liées entre-elles par "les jonctions serrées". Celles-ci jouent un rôle essentiel dans le contrôle du passage des nutriments dans le sang. Ainsi, elles permettent le transit de l'eau, des minéraux et des petites molécules issues de la digestion depuis la lumière intestinale vers les systèmes sanguin et lymphatique alors qu'elles empêchent le passage d'aliments non digérés, des toxines ou des agents pathogènes. 

Cette perméabilité sélective confère à la barrière intestinale un double rôle extrêmemnt complexe et en relation avec la plupart des fonctions essentielles de l'organisme. 

Il est aisé de comprendre qu'une perturbation au niveau de cette barrière intestinale engendre des conséquences qui s'étendent bien au-delà des problèmes digestifs...

 

Des perturbateurs potentiels quotidiens : 

Comme les médicaments, les infections, notre mode de vie stressant, l'inadéquation de nos habitudes alimentaires et l'augmentation de la consommation d'additifs utilisés par l'industrie alimentaire peuvent engendrer un phénomène inflammatoire et altérer la couche protectrice de mucus, puis endommager les cellules intestinales et leurs jonctions serrées. L'intestin se comporte alors comme une passoire, laissant passer des molécules indésirables dans le sang ou la lymphe. Ces molécules, considérées comme des antigènes, vont perturber l'homéostasie du système immunitaire et entraîner une cascade de symptômes pouvant aller jusqu'à la manifestation de maladies auto-immunes. 

 

Je peux vous aider à maintenir ou à restaurer la fonction de la paroi intestinale

en agissant à tous les niveaux qui peuvent influencer son équilibre.

Thumbnail wp 20170908 002 

 Formule complète, cohérente, inspirée des dernières études scientifiques :

- Régénère la muqueuse

- Favorise la croissance des tissus

- Luttre contre l'inflammation

- Booste l'immunité intestinale

- Facilite le transit en douceur

- Aide à la cicatrisation

- Nourrit les entérocytes et les colonocytes

 

 

Les Conseils Associés : 

► Privilégiez un régime hypotoxique, biologique et vivant. Une cure de Charbon végétal est un bon réflexe pour détoxifier le système digestif avant l'utilisation de compléments micronutritionnels.

► Mangez dans le calme et bien macher la nourriture! 

► Entretenez la flore intestinale par la consommation de fibres prébiotiques ou d'aliments lacto-fermentés comme la choucroute.

Évitez la consommation de nourriture industrielle, d'alcool, de café, de piments, de graisses saturées et de sucres raffinés.

► Les laitages et les aliments contenant du gluten ne sont pas recommandés. 

► Prendre l'air et pratiquer une activité sportive contribue au bien être physique et mental favorable à une bonne digestion et à la santé intestinale. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxième cerveau

Le " Ventre "

11081049 10205278869587983 9166555787788188612 n

 

Le "ventre" a une place très importante dans les préoccupations quotidiennes de santé. De nombreux symptômes pourtant fréquents ne sont pas pris au sérieux : ballonnements, lenteur digestive, constipation ou transit rapide, fatigue post-prandiale, inadaptabilité au stress, faiblesse des défenses immunitaires. Le manque d'informations explique sans nul doute la banalisation de la plainte du "mal au ventre". 

L'intestin est la porte d'entrée des nutriments et des substances toxiques dans notre organisme et la frontière entre notre monde extérieur et notre monde interne. C'est le garant de notre système immunitaire en relation étroite avec le microbiote intestinal mais aussi avec un deuxième cerveau tourmenté par nos émotions. Son équilibre interfère avec l'ensemble de nos fonctions de manière directe ou indirecte : toute perturbation génère des désordres qui vont du simple déséquilibre aux pathologies chroniques ou même auto immunes. C'est le miroir des conditions de vie de l'homme : alimentation moderne, stress chronique, pollutions chimiques, électromagnétismes, psychiques.

Les troubles sont d'abord fonctionnels et évoluent lentement vers le stade lésionnel voire dégénératif : épuisement digestif, détoxication hépatique dépassée, épuisement de la fonction exocrine et endocrine du pancréas, déséquilibre de la régulation acido basique du tube digestif, retentissement dans les zones environnantes : lombo sacrée, sphère génito urinaire, dysfonctionnement de l'émonctoire poumon et des voies ORL (catarrhes, sinusites, angines etc...), manifestations cutanées à titre de dermatoses, acidose tissulaire et par voie de conséquence : déminéralisation, fatigabilité accompagnée d'état dépressif etc...

L'expression du temps des rois "Comment allez-vous?" c'est-à-dire "Comment allez-vous à la selle?" prend ici toute son importance. 

Le tractus digestif permet la transformation des aliments ingérés via des séries de dégradations dépendant étroitement des enzymes digestives, de la motricité du tube digestif mais aussi de la présence d'une population microbienne indispensable appelée aujourd'hui microbiote avec laquelle nous vivons "en symbiose". Nous sommes aussi ce que sont nos bactéries! 

Cette flore intestinale est en étroite relation avec le système immunitaire, de sorte que sans les bactéries intestinales, nous serions colonisés par n'importe quelle bactérie pathogène, la dégradation alimentaire serait perturbée, le métabolisme du cholestérol altéré, les aliments cancérigènes non dégradés en produits inoffensifs, la synthèse des vitamines B et K différentes, la maturation des lymphocytes B et T présents au  niveau de la muqueuse intestinale ralentie (importance du GALT : le tissu lymphoïde associé au tube digestif) etc...

Pour assurer la défense de l'organisme, la muqueuse intestinale dispose du microbiote mais aussi de l'effet barrière généré normalement par l'épithélium du grêle : les cellules épithéliales disposent d'un carburant spécifique : la L glutamine apportée par l'alimentation mais dont la concentration au niveau intestinal diminue lors de stress chronique. Les entérocytes, cellules les plus nombreuses disposent pour assurer leur cohésion de jonctions très serrées : les tight jonctions. Grâce à ce système, les nutriments de la lumière intestinale ou d'autres déchets alimentaires partiellement dégradés passent à travers les entérocytes et non entre les entérocytes.

A la suite de microlésions ou d'inflammations successives, ces jonctions se desserrent, la muqueuse devient poreuse et laisse passer des molécules indésirables : ces dernières se retrouvent dans le sang et entraînent des réactions inflammatoires et immunitaires. La muqueuse ne joue plus son rôle de barrière : c'est l'hyperperméabilité du grêle.

 

L'intestin, siège des défenses naturelles est donc un écosystème extrêmement complexe auquel il s'agit d'être particulièrement attentif!

Pour entretenir et restaurer ce système, la naturopathie propose des solutions : 


- Réduire ou éradiquer les surcharges alimentaires, source de toxémie

- Privilégier une alimentation la plus naturelle possible et adaptée à l'individu

- Faire pratiquer des exercices physiques et respiratoires

- Suggérer des techniques de gestion de stress en se souvenant que l'intestin contient plus de 100 millions de neurones

- Corriger les désordres énergétiques par la réflexologie plantaire

- Apporter des solutions phytothérapiques et micronutritionnelles innovantes