Rhumes, infections ORL, grippe...

Renforcez vos défenses immunitaires

 

669224151 echinacee jaune losheim highlights1509 fleur de jardin

 

Echinacée

Pour prévenir les infections

L'échinacée est réputée pour renforcer le système immunitaire. 

En cure préventive, elle vous aidera à passer au travers des virus.

 

Echinacea

 

Magnifique plante à fleurs mauves, l'échinacée pousse naturellement en Amérique du Nord, dans les plaines semi-montagneuses, où elle fut longtemps considérée par les Indiens comme une plante sacrée. Il en existe plusieurs variétés dont l'Echinacea angustifolia et l'Echinacea purpurea, celles que l'on utilise le plus couramment en phytothérapie. C'est une plante robuste, qui ne craint ni la sécheresse ni le gel. Aujourd'hui, elle est cultivée à grande échelle aux Etats-Unis, mais aussi en Nouvelle-Zélande, au Canada et en Europe.

Des Indiens aux Eclectiques

Chez les Indiens d'Amérique, l'échinacée servait à soigner de nombreuses maladies. En usage externe, on l'employait pour soulager les piqûres d'insectes ou les morsures de serpent, pour apaiser les brûlures, guérir les furoncles ou encore pour nettoyer les plaies. En interne, c'était le remède de nombreuses affections : angines, maux de tête, oreillons, rougeole... et même la petite vérole! Ce sont  les Eclectiques, un groupe de médecins phytothérapeutes fondé au début du XIXe siècle, qui introduisirent l'échinacée dans la médecine occidentale, s'inspirant pour cela des connaissances traditionnelles indiennes. 

Des effets immunostimulants

L'échinacée produit des réactions en chaîne dans l'organisme, réveillant notre système immunitaire. Pour commencer, elle stimule le tissu immunitaire situé sous la langue puis, arrivant à l'estomac et à l'intestin, elle fait de même avec les plaques de Pleyer (tissus immunitaires). Résultat : ces plaques envoient un signal à tous les relais immunitaires de l'organisme. Cette réaction à l'absorption d'échinacée produit les effets suivants: 

- Augmentation de la production de globules blancs (prêts à combattre les infections).

- Augmentation de la production de macrophages (cellules "tueuses" de toxines et autres cellules étrangères indésirables).

- Accélération de la croissance de tissus sains et neufs.

- Protection des cellules saines.

- Augmentation de la capacité de l'organisme à se débarrasser des virus et bactéries.

- Augmentation de la production de cortisol, hormone anti-stress et anti-inflammatoire.

Des effets protecteurs et réparateurs

En prévention, l'échinacée permet de mettre notre système immunitaire en éveil. Résultat : les virus et bactéries sont éliminés avant d'avoir le temps de proliférer. Mais l'échinacée peut aussi jouer un grand rôle lorsque la maladie est apparue. Ainsi, on peut l'utiliser en cas de :

- Rhume et grippe

- Toux chronique et asthme

- Angine et amygdalite

- Mycoses

- Infections urinaires. 

Fleur d echinacee echinacea purpurea a425f

 

Les preuves de son efficacité

Des expériences effectuées en laboratoire en 1985 ont montré que des globules blancs stimulés par l'échinacée avaient un pouvoir anti-infectieux augmenté de 20 à 40%, et notamment une efficacité accrue contre les candidoses. D'autres études, cliniques cette fois, ont mis en évidence une amélioration de 50 à 120% de l'efficacité immunitaire après seulement 5 jours grâce à l'échinacée. Ce qu'il faut avant tout, c'est prendre l'échinacée dès les premiers symptômes. En 2009, une étude effectuée avec un spray contenant des extraits d'échinacée et de sauge a montré qu'on obtenait sur le mal de gorge d'aussi bons résultats qu'avec les médicaments habituellement utilisés (sans les effets secondaires de ceux-ci!). Quant au rhume, un traitement préventif avec de l'échinacée en réduit la fréquence de 58%.

Comment la prendre?

On trouve facilement l'échinacée sous forme de compléments alimentaires ou d'extraits fluides de plantes fraîches. Pour prévenir les infections, je conseille généralement (à régler en fonction du problème et de la nature du patient) de suivre une cure de deux mois à raison de deux gélules ou un comprimé deux fois par jour (l'équivalent d'un gramme de plante par jour). En cas d'infection déclarée (quand on a un rhume ou une angine par exemple), les doses peuvent être multipliées par deux ou trois pendant une semaine. 

 

Le naturopathe est formé pour vous conseiller les plantes et la posologie la plus adaptée !  

 

Ajouter un commentaire