Équilibre acido-basique

 

 

Souffrez-vous d'un excès d'acidité tissulaire?

 

53d5a3780041d03d6e0347c1033c46ca 1

 

La notion d'équilibre acido-basique est une notion fondamentale qui fait partie de l'hygiène de vie quotidienne. Les principes qui en découlent ont donc tous des applications immédiatement pratiques.

Parler d'équilibre, c'est parler de polarités, de contrastes, de tendances opposées qui contribuent à faire échouer cet équilibre. Ainsi, en observant la vie, que nous la considérions sous quelque rapport que ce soit, nous la voyons comme une perpétuelle recherche d'équilibre entre deux polarités opposées. 

En plus de ces deux forces antagonistes et complémentaires, il faut en considérer une troisième qui incarne la possibilité de l'équilibre. Mais, cet idéal ne peut être atteint de manière durable, c'est sa recherche, implicitement liée à la nécessité d'un déséquilibre qui est l'élément dynamique, générateur de la vie. Ainsi, l'équilibre physiologique peut se définir comme l'alternance harmonieuse et rythmée entre deux polarités.

En ce qui concerne notre sujet, on peut définir ces trois éléments comme étant la tendance à l'acidose, la tendance à l'alcalose et la possibilité d'un équilibre entre les deux. L'étude de la dynamique acido-basique amène à considérer la dynamique entre la tendance acide et la tendance alcaline de l'organisme, passant par des phases de neutralité, élément central de cette nécessaire alternance. 

 

Alors souffrez-vous d'un excès d'acidité tissulaire? Présentez-vous un ou plusieurs des symptômes suivants?

Un certain nombre de symptômes apparaissent progressivement dans l'organisme souffrant d'acidose tissulaire chronique. Ils s'installent peu à peu et se fondent dans la vie quotidienne, si bien qu'ils sont rapidement acceptés comme faisant partie des petits troubles normaux de chacun. 

Voici la liste des principaux signes:

I/ ​Des symptômes d'acidité digestive ou de dysbiose intestinale 

  • régurgitation et aigreurs (pyrosis);
  • perturbation de l'appétit et boulimie;
  • constipation;
  • migraines digestives fréquentes;
  • peau grasse (surtout au visage);
  • langue chargée sur sa partie postérieure;
  • mauvaise haleine matinale;
  • perturbations du sommeil entre 1 et 3 heures.

 

II/ Des symptômes de sympathicotonie entraînant hyperthyroïdie fonctionnelle et état adrénergique permanent

  • manque d'entrain, amertume pour le travail;
  • mains moites et froides;
  • transpiration abondante des pieds;
  • tendance à la transpiration (sueurs froides).

 

III/ Des symptômes de fragilité immunitaire et de congestion lymphatique

  • amygdales hypertrophiées chez les enfants;
  • fragilité et moindre résistance au froid (tendance à s'enrhumer facilement);
  • bronchite chronique avec formation de mucus;
  • leucorrhées (pertes blanches).

 

IV/ Des symptômes d'encrassement urique tissulaire

  • fatigabilité, surtout matinale;
  • douleurs musculaires, muscles de la nuque et des épaules durs et douloureux.

 

Vous souffrez d'une maladie chronique

D'une manière générale, toute maladie chronique s'accompagne d'un état d'acidose tissulaire. Mais certaines pathologies sont plus d'un type "acide". 

Ce sont : 

  • les rhumatismes;
  • le diabète;
  • les affections rénales et vésicales;
  • la maladie de Basedow (hyperfonctionnement de la glande thyroïde);
  • les maladies cancéreuses en général. 

 

Avant de venir me consulter, vous pouvez tester votre pH urinaire

Sur le plan pratique, procurez-vous d'abord, chez un pharmacien, des bandelettes de réactif de laboratoire de type MERK (MSD) ou AMES, permettant le contrôle du pH urinaire. Ces papiers réactifs changent de couleur en fonction du pH des liquides dans lesquels ils sont trempés. Grâce à une échelle colorimétrique livrée avec les papiers, il est possible de déterminer instantanément la valeur chiffrée du pH correspondant à la couleur du papier. 

Relevez ensuite systématiquement les valeurs du pH urinaire trois fois par jour, pendant plusieurs jours de suite, et marquez-les dans un tableau par exemple. Ce dernier permet de noter chaque jour les valeurs du pH urinaire : 

  • le matin, pour la deuxième urine;
  • avant le repas de midi;
  • avant le repas du soir.

 

A cette fin, urinez dans un récipient propre et sec (qui sera rincé et essuyé après chaque utilisation). Trempez une languette de papier réactif dans l'urine fraîchement émise et lisez immédiatement le pH en comparant la couleur que prend le papier à l'échelle colorimétrique chiffrée fournie par le fabriquant (figurant généralement sur la boîte). Inscrivez le chiffre correspondant pour le jour et l'heure de la mesure dans votre tableau. Ces mesures me permettront de déterminer les variations générales des valeurs du pH urinaire au cours de la journée, sur plusieurs jours. 

Effectuez la mesure pendant 8 à 15 jours consécutifs. Si les valeurs trouvées sont très souvent ou constamment inférieures à 7 ou 7.5, cela traduit une surcharge de l'organisme en déchets métaboliques acides qui imprègnent les tissus et perturbent ses fonctions physiologiques normales. Il serait alors judicieux de consulter afin que je vous aide à corriger votre alimentation. Seule cette modification permettra une correction progressive et douce de l'état d'acidose tissulaire.

Mais parfois, la simple correction de l'alimentation ne suffit plus. La prise de mélanges alcalinisants, que je peux vous conseiller, s'avère alors nécessaire. 

 

 

 

Ajouter un commentaire