acido-basique

Correction de l'acidose tissulaire

La correction de

l'acidose tissulaire

 

71ad64856ceed539879d91f4377a3987

 

Les travaux de Sander ont permis de définir les valeurs d'un équilibre acido-basique propre à l'organisme humain par la détermination d'un quotient d'acidité. Ce taux d'acidité idéal correspond à un pH urinaire compris entre 7 et 7.5.

 

L'homme sain

Un organisme dit "en bonne santé" possède une bonne activité d'épuration, c'est-à-dire que les organes d'élimination, appelés émonctoires (les reins, les poumons, le foie surtout, mais aussi la peau et les intestins), sont capables d'exclure correctement toutes les surcharges métaboliques. Leur capacité de détoxication est remarquable si on évite de les surcharger en permanence : ils rejettent sans peine les substances dont l'organisme n'a pas besoin et, en particulier, les déchets acides provenant du métabolisme cellulaire et de l'alimentation. Dans son fonctionnement normal, le corps se présente comme un véritable générateur d'acides et ses mécanismes physiologiques sont naturellement orientés vers un nettoyage constant de cet excès d'acidité. 

Notre alimentation actuelle - privilégiant les protéines carnées et carencée en légumes et en crudités - favorise l'acidose tissulaire. Notre mode de vie, la plupart du temps sédentaire, contribue également à dérégler cet équilibre. De plus en plus, nous tendons vers l'acidification de nos tissus.

Ainsi, les émonctoires, sollicités de manière constante pour détoxiquer l'organisme, fournissent un surcroît de travail et, peu à peu, se fatiguent. Leur efficacité diminue alors. Le mésenchyme (tissu de soutien conjonctif de l'embryon à partir duquel se forment les vaisseaux sanguins et lymphatiques, les muscles, les cartilages et le squelette. Chez l'adulte, ce tissu devient le plus grand système de régulation acido-basique de l'organisme) se charge de plus en plus en éléments acides, stockant les excès qui ne peuvent plus être éliminés normalement. 

Si beaucoup de personnes sont capables de compenser ce déséquilibre et de ne pas tomber malade, on constate qu'un nombre croissant d'individus présente de nombreux troubles de santé liés à l'excès d'acidité tissulaire. 

 

L'homme malade

Une évolution vers une trop grande acidité tissulaire engendre des troubles de santé en nous éloignant d'un équilibre acido-basique idéal. Il est actuellement possible de démontrer que chaque maladie et, surtout, les pathologies chroniques s'accompagnent d'un déplacement de l'équilibre acido-basique tissulaire dans le sens de valeurs acides. Les variations physiologiques entre les éliminations acides et alcalines de l'urine tendent surtout en faveur de la première. 

Cette tendance à l'acidose tissulaire est majorée:

  • au cours de toute maladie, surtout chronique, du fait de l'anoxie tissulaire qu'elle entraîne;
  • lors de stress qui accroît la sympathicotonie, source de tensions musculaires produisant de l'acide lactique;
  • dans les infections;
  • lors de la prise de médicaments, comme les dérivés de l'aspirine (l'acide salicylique est un acide carboxylique fort), la morphine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

 

Les moyens de correction

Il est possible de corriger l'acidose tissulaire par plusieurs moyens : le plus important étant bien sûr l'alimentation, mais celle-ci peut être avantageusement complétée par des tisanes, des cures fruits et/ou légumes, l'oxygénation et par la prise de sels alcalinisants.

Lors d'un rendez-vous, je vous laisse différentes fiches afin de mettre en pratique dans l'assiette: des conseils généraux pour une alimentation saine, des recettes de cures fruits-légumes, des sels alcalinisants et/ou des tisanes à prendre éventuellement. 

 

Je suis à votre service pour vous aider à rééquilibrer votre terrain! 

 

 

711e6554347c304522a473cee89923a1