Les Allergies Respiratoires

Candida Albicans

Êtes-vous infesté par le Candida Albicans?

 

Eb0c56046bca4e718f9ca6c9af6d6fcc

 

Dès notre naissance, nous vivons continuellement dans un univers de microbes et sommes les hôtes d'une myriade d'agents microbiens avec lesquels nous entretenons chaque jour des relations dites "symbiotiques". C'est-à-dire que les millions de bactéries et de champignons qui résident dans notre nez, notre bouche et nos gencives, notre gorge, nos poumons, nos intestins... ne déclenchent chez nous aucun trouble et ne sont responsables d'aucune maladie. Ces micro-organismes font donc partie intégrante de notre vie, au même titre que la nourriture ou les innombrables produits chimiques qui nous entourent toujours plus. 

 

On a dénombré plus de 400 espèces différentes de microbes (autochtones) vivant normalement dans les intestins d'un individu sain.

La plupart d'entre eux participent à un certain nombre de processus physiologiques, comme la dégradation des pigments biliaires et la fabrication de la vitamine K. Ils freinent le développement des levures ou champignons et favorisent l'information immunitaire (par stimulation constante des capteurs immunologiques que sont les plaques de Peyer, localisées tout au long de la paroi intestinale).

Cet environnement microbien dans lequel nous baignons sans cesse nous reste indifférent tant que notre défense immunitaire est correcte. Il ne commence à poser des problèmes qu'au moment où notre résistance organique se met à décliner. La défense immunitaire est un processus englobant un ensemble de mécanismes compliqués, qui collaborent pour protéger notre organisme contre l'agression de ces microbes. L'un des mécanismes les plus importants de cette défense s'effectue grâce à la destruction des microbes par des cellules spécialisées : les globules blancs. Pour être performante, cette défense nécessite également un apport régulier d'acides aminés, de vitamines A, C, B1, B6, B12, biotine, niacinamide, acide panthoténique, ainsi qu'un équilibre minéral satisfaisant. Si un seul de ces éléments vient à manquer, la production de globules blancs peut diminuer et la défense immunitaire se trouve en défaut.

Il existe un autre système de défense qui est lié à la production de certaines protéines. Lorsque notre organisme est correctement nourri, un certain groupe de cellules blanches est capable de sécréter des protéines particulières que l'on a coutume d'appeler les anticorps. Ces substances, composées de chaînes d'acides aminés, se collent littéralement sur les microbes pour les rendre inoffensifs et permettre ensuite leur reconnaissance et leur absorption par les globules blancs. 

Il est donc essentiel de comprendre que la plupart des maladies infectieuses n'arrivent pas parce qu'un microbe déterminé se met subitement à attaquer notre organisme, mais plutôt parce qu'un moment donné, notre défense immunitaire se trouve déficiente, permettant ainsi l'intrusion d'un microbe ou le développement d'une forme microbienne. Ce déficit immunitaire est le plus souvent la conséquence directe d'une alimentation erronée qui ne fournit pas à l'organisme la quantité suffisante d'un ou de plusieurs éléments nutritionnels que j'ai cité plus haut. Ainsi, une maladie de type infectieux peut survenir lorsque les conditions intérieurs de défense immunitaire s'affaiblissent. Il existe, bien sûr, d'autres circonstances favorisant le développement d'un type de micro-organisme plutôt qu'un autre, et c'est plus particulièrement celles qui concernent le champignon dénommé Candida albicans que nous allons maintenant étudier. 

Parmi les centaines d'espèces microbiennes qui habitent normalement notre corps, il existe un champignon microscopique commun, qui est présent chez tous les individus. A l'état normal, cette levure vit en commensal sur les muqueuses de nos organes digestifs, dans notre bouche, notre estomac et nos intestins, sans y causer le moindre trouble. On ne le trouve pas sur la peau lorsque celle-ci est saine.

Mais pour diverses raisons que nous analyserons en détail lors de la consultation, le champignon peut se développer et être à l'origine d'un certain nombre de troubles. Le développement excessif du Candida albicans est effectivement tenu pour responsable d'un nombre important de symptômes, dont l'ensemble peut même constituer une véritable maladie. Les organes le plus souvent envahis sont le tractus gastro-intestinal, l'appareil génito-urinaire, le système endocrinien, le système nerveux, avec, dans tous les cas, une répercussion sur le système immunitaire. Certaines allergies sont également dues au développement du candida. 

 

Le développement du Candida albicans est le plus souvent la conséquence de l'usage répétitif d'antibiotiques.

En effet, ceux-ci détruisent la flore intestinale microbienne qui vit en symbiose avec le reste de l'organisme et empêche la multiplication excessive des levures. Lorsque l'utilisation des antibiotiques a commencé à être largement répandue, on a rapidement remarqué une recrudescence des affections par les champignons. Sans incriminer les traitements par antibiotiques, eux-mêmes dérivés de cultures d'autres champignons, nous savons que l'usage systématique de ces médicaments dans l'élevage intensif des bovins - et en particulier des veaux - est l'un des facteurs majeurs de promotion des candidoses chroniques, lié à la consommation régulière de la viande de ces animaux. En plus de l'utilisation des antibiotiques, le développement excessif du candida dans le tractus gastro-intestinal peut également être provoqué par l'usage d'autres drogues, telles que les corticoïdes, les médicaments antiulcéreux, les contraceptifs oraux, ainsi que par la carence des sucs digestifs, ou un excès de sucre dans l'alimentation.

On remarque que statistiquement, les infections par le Candida albicans touchent davantage les femmes que les hommes. A cause des conditions particulières de chaleur et d'humidité qui règnent dans le vagin, celui-ci est l'organe le plus souvent atteint. 

Mais nombreux sont également les troubles digestifs chroniques dus au développement du champignon dans le tube digestif et l'intestin. Il en résulte des agents chimiques toxiques qui sont responsables de symptômes à distance tels que: prurits anal et cutané, diarrhée chronique, constipation opiniâtre, irrégularités menstruelles, règles douloureuses, infections vésicales, fatigue, maux de tête, acné, dépression, anxiété, nervosité, prise de poids inexpliquée, colite, gastrite, oesophagite, gingivite, etc. Ces symptômes très variés sont généralement difficiles à relier à une même origine. De plus , les toxines produites par le champignon perturbent le système immunitaire, permettant ainsi son plus grand développement. 

Pour obtenir un résultat durable, il est absolument nécessaire d'associer un certain nombre de mesures qui contribueront à maintenir un développement normal des champignons dans l'organisme. Ces mesures sont détaillées lors d'une consultation. L'alimentation, les mesures hygiéniques et les thérapeutiques naturelles y tiennent une large place. On doit d'ores et déjà insister sur la nécessité de traitements longs pour venir à bout d'un déséquilibre de la flore microbienne en faveur des champignons.

Les traitements conventionnels à base d'antimycosiques de synthèse sont utiles et soignent la majeure partie de la population présentant des manifestations aiguës de la maladie, mais pas tous. De plus, sont-ils suffisants et adaptés pour traiter les récidives ainsi que le réservoir intestinal, base arrière de Candida albicans? C'est à ce niveau qu'il faut mener la mère de toutes les batailles, et cela requiert un tout autre arsenal thérapeutique.

On est au coeur de la démarche clinique, qui permettra d'utiliser à bon escient et prioritairement les outils de la micronutrition (parmi lesquels les fameux probiotiques) et de la phyto-aromathérapie, en association avec certains produits naturels, avec l'indispensable éducation nutritionnelle et avec les nécessaires améliorations des modes de vie.

Compte tenu des conséquences souvent majeures sur la santé et sur la qualité de vie, les enjeux sont considérables... Il convient d'y voir clair en matière de diagnostic et de stratégie thérapeutique, afin que vous puissiez, si le Candida albicans vous fait des misères, trouver les solutions à vos maux, emprunter le chemin de la guérison et recouvrer une pleine santé, c'est le rôle de votre Naturopathe! 

 

 

Candida 1 603780

 

 

 

Bienfaits des Légumes

Image maintenance

 

Difficile de ne pas être au courant des bienfaits nutritionnels que nous offrent les légumes. D'éminentes études ont mené à la constatation qu'une alimentation riche en fruits et légumes est liée à une réduction des risques de maladies chroniques et de différents types de cancer. Plus généralement parlant, que les légumes fournissent vitamines essentielles, minéraux, fibres et autres substances fondamentales à maintenir une bonne santé générale, est désormais un fait acquis.

Tous devraient être d'origine biologique (ou naturel si possible) de culture locale, et de saison aux fins d'une adaptation de l'individu aux rythmes saisonniers et d'un lien plus intime à son propre environnement. 

 

Bienfaits des Légumes 

Une étude récente a établi que la consommation d'une portion supplémentaire de légumes peut réduire le risque d'ictus de 6%. Les confirmations scientifiques se référant au pouvoir protecteur des légumes ne cessent d'affluer. Outre consommer 3 à 5 portions de légumes quotidiennement, choisir des légumes de couleurs différentes est particulièrement recommandé. Chaque groupe de couleur fournit en effet une gamme particulière de vitamines, de minéraux et de substances phytochimiques. Ces dernières sont des antioxydants qui protègent notre organisme des radicaux libres, dont un excès prédispose au cancer et à des cardiopathies. Les composés phytochimiques sont tellement bénéfiques qu'ils pourraient bientôt être classés parmi les substances nutritives essentielles. 

 

Voici une liste des principaux phytochimiques : 

Caroténoïdes : puissants antioxydants qui protègent du cancer et des maladies cardiaques.

Bioflavonoïdes : puissants antioxydants qui stimulent le système immunitaire. Ce sont des anti-inflammatoires qui protègent contre le cancer.

Glucosinolates : puissants désintoxiquants qui stimulent le système immunitaire. 

Phytoestrogènes : réduisent le risque de cancer du type hormono-dépendant, comme le cancer du sein ou du col de l'utérus.

Organosulfates : antioxydants qui stimulent le système immunitaire. 

 

Le Facteur Couleur 

Légumes verts. Roquette, bok choy, brocolis, choux de Bruxelles, choux cabus, feuilles vertes, choux chinois, feuilles de choux verts, choux verts (borécole), choux-raves, feuilles de moutarde, fanes de radis, pousses de navet, salades de printemps et cresson renferment de la chlorophylle en quantités particulièrement élevées. La chlorophylle est un désintoxiquant qui possède des propriétés anticancéreuses. 

Légumes rouges.Tomates, piments et radis sont de bonnes sources de vitamines C et E, de bêta-carotène et de nombreux agents phytochimiques, y compris le lycopène qui donne aux tomates leur couleur rouge naturelle et dont l'action protectrice contre les affections cardiaques et certains types de cancer (comme le cancer de la prostate) a été reconnue. 

Légumes oranges. Carottes, citrouilles, choux-navets (rutabaga) et piments contiennent les flavonoïdes, des agents phytochimiques antioxydants, adjuvants de l'absorption de la vitamine C. Les diverses variétés de citrouilles contiennent une quantité de bêta-carotène quatre fois supérieure à celle d'une grosse carotte, ce qui est considérable si l'on pense qu'une seule carotte fournit la dose journalière en bêta-carotène recommandée!

Légumes jaunes. Courgettes jaunes, haricots germés, citrouilles et maïs doux fournissent les caroténoïdes qui contribuent à protéger du cancer et des problèmes cardiaques. 

Légumes violets. Aubergines, betteraves et chou rouge contiennent une bonne quantité de vitamine C et sont riches en bioflavonoïdes. 

 

Les Superaliments d'Origine Végétale 

Le contenu des légumes consiste surtout en de bonnes quantités de nutriments essentiels, certains étant des "superaliments". Les carottes par exemple ont mérité cette dénomination grâce au béta-carotène qu'elles renferment, lequel se transforme dans notre organisme en vitamine A, une vitamine essentielle durant la période de croissance pour un développement normal, mais aussi pour notre vue.

Les légumes à feuilles vertes, comme les brocolis, les épinards, les choux cabus, les choux verts (borécole), les feuilles du bok choy et du chou-rave contiennent du bêta-carotène et de la vitamine C en quantité variable. Les chercheurs affirment que c'est l'action synergique de ces nutriments au pouvoir anti-oxydant très élevé, de fibres alimentaires, d'acide folique et d'autres composants, qui en font des agents anticancéreux. Les épinards, eux, tout comme les choux de Bruxelles et les brocolis sont d'importantes sources d'acide folique, essentiel dans la formation d'érythrocytes sains.

En ce qui concerne les huiles volatiles du persil, il a été démontré qu'elles inhibent la formation de tumeurs, pulmonaires en particulier. L'action des huiles volatiles du persil est telle qu'il fait désormais partie des aliments "chimioprotecteurs", car c'est un aliment qui peut contribuer à neutraliser certains types de substances cancérogènes, comme les benzopyrènes de la fumée des cigarettes, de la grillade au charbon de bois et des fumées produites par les incinérateurs industriels.

En outre, plusieurs études concernant la famille des liliacées ont démontré que l'ail et l'oignon, qui sont des composés sulfureux, préviennent l'apparition d'un cancer mais sont aussi capables d'inhiber la progression d'un cancer préexistant!

De nombreuses recherches ont également démontré qu'une consommation régulière d'ail, outre réduire le risque d'infarctus et d'ictus, fait baisser le niveau de la tension artérielle et joue un rôle protecteur contre l'athérosclérose et les cardiopathies diabétiques. Selon un récent article paru sur la revue Preventive Medecine, l'ail inhibe aussi la calcification de l'artère coronaire. Tous ces bienfaits de l'ail pourraient provenir de sa capacité de diminuer le nombre des radicaux libres dans la circulation sanguine. Une étude effectuée par la Faith University de Istanbul a constaté que chez les personnes qui mangent de l'ail quotidiennement, la bactérie helicobacter pylori, responsable des ulcères peptiques, est peu présente. Le champignon shiitake ou lentin du chêne a, lui aussi, été étudié pour ses propriétés anticancéreuses. Il contient un composant actif dénommé lentinine, capable de stimuler le système immunitaire pour renforcer sa capacité de défense contre infections et maladies diverses. Un autre composant actif de ces champignons, l'éritadénine, est notoirement connu pour sa capacité de faire baisser le taux de cholestérol. 

 

 

 

 

 

 

 

La Thyroïde

 

LA THYROÏDE 

et l'équilibre métabolique

Thyro papillon

 

Les déséquilibres thyroïdiens atteignent plus de 200 millions de personnes dans le monde. En France, 1 personne sur 7 ou 8 rencontre des symptômes variés corrélés aux caprices de cette glande qui gouverne toutes les cellules du corps mais aussi nos émotions, nos capacités cognitives.

Epuisement persistant, chute de cheveux, frilosité, intolérance au chaud et au froid, instabilité du poids, état dépressif, tension trop basse ou trop haute, mauvais retour veineux, doigts blancs, oedème des paupières, gonflement des jambes, ralentissement du système digestif, constipation, maux de tête, sensation de constriction de la gorge, troubles du sommeil, ongles cassants ou dédoublés, peau sèche et épaisse, dépression post-partum, fertilité diminuée, prise de poids au moment de la puberté, tachycardie, exophtalmie, etc...

Et si c'était la thyroïde, véritable tour de contrôle et thermostat de l'organisme, glande essentielle mais très vulnérable dont les déséquilibres fonctionnels ou pathologiques sont fréquents : la plupart des dysthyroïdies sont peu ou mal mises en évidence. 

Les prescriptions et la vente du Levothyrox, célèbre médicament conseillé en cas d'hypothyroïdie, ont augmenté depuis 20 ans, passant de 4 millions de boîtes en 1990 à 34 millions en 2012 (selon un rapport de l'ANSM de 2013). En 2012, la lévothyroxine (Levothyrox) était la 6ème substance active la plus vendue en ville.

Et le scandale du Levothyrox nouvelle formule éclate...

La thyroïde est sous le contrôle de l'hypothalamus et de l'hypophyse qui secrètent respectivement la TRH et la TSH, stimuline hypophysaire qui incite la thyroïde à synthétiser les hormones T4 (la thyroxine) et T3 (la triiodotyronine). Celles-ci sont libérées dans le courant sanguin pour atteindre les cellules cibles disposant de récepteurs pour les accueillir. La synthèse de l'hormone T4 s'effectue dans les cellules thyroïdiennes au sein desquelles un gel : la colloïde abrite une macromolécule : la thyroglobuline, dans laquelle un acide aminé : la L-TYROSINE est présent. La thyroglobuline, sous contrôle de la TSH, assure le stockage de l'iode : c'est le précurseur de la synthèse de T4.

L'iode, capté par la colloïde sous forme d'iodures, est activé par une enzyme : la thyroperoxydase en présence de sélénium, de fer, de zinc, de manganèse, de molybdène, de vitamines A et E. La Tyrosine présente dans la thyroglobuline fixe alors 4 atomes d'iode, ce qui aboutit à la synthèse de T4 puis de T3.

Les deux hormones diffèrent par le nombre d'atomes d'iode qu'elles comportent : T4, qui contient 4 atomes d'iode, est convertie en T3 qui en contient 3 et qui est la véritable hormone thyroïdienne active. La totalité de la T4 circulante provient de la production thyroïdienne, tandis que la plus grande partie de la T3 (80%) est issue de la conversion de T4 en T3 en présence des enzymes désiodases et de leurs cofacteurs : sélénium, cuivre, fer, zinc, magnésium, vitamine E, vitamine C. 

La transformation de T4 en T3 se traduit par la perte d'un atome d'iode.

 

Thyroide 1

 

Une carence en précurseurs naturels peut générer une insuffisance fonctionnelle, par manque de cofacteurs enzymatiques ou de tyrosine, à l'origine également de la synthèse de la dopamine, de l'adrénaline et de la noradrénaline. Pour réguler la fonction thyroïdienne, il est donc souhaitable et nécessaire, en complément d'une alimentation équilibrée et individualisée, d'une bonne oxygénation liée à l'activité physique quotidienne, d'une amélioration de la gestion du stress, d'assurer un apport de nutriments (L-tyrosine), et d'oligoéléments permettant de réguler l'activité enzymatique.

 

Je peux vous aider à réguler votre thyroïde en vous apportant une synergie de nutriments, d'oligoéléments, de substances qui contribuent à l'équilibre thyroïdien, au maintien de votre métabolisme basal et à l'équilibre de votre système nerveux. Les compléments et les doses d'utilisation seront à ajuster en fonction des concentrations sanguines en TSH, T4, T3, RT3 et de l'iodurie urinaire. 

Les Protéines

Macros 1400x933

 

On suppose souvent que toutes les protéines proviennent de la viande. Le fait est que tous les aliments naturels contiennent des protéines, autrement ils ne pourraient pas pousser!

Les légumes, les céréales et les légumineuses ont une teneur élevée en protéines. Par ailleurs, désormais, la thèse très débattue selon laquelle les protéines contenues dans la viande pourraient être de qualité supérieure n'est plus soutenue par l'opinion médicale prédominante.

Les protéines se composent de 23 acides aminés, dont 10 seulement sont nécessaires au maintien d'un bon état de santé et de notre vitalité. Poissons, oeufs, viande et laitage possèdent les dix acides aminés essentiels, tandis que les végétaux ne les ont pas tous individuellement. Donc, pour qu'un régime de style végétalien (qui exclue tout aliment qui ne provient pas du règne végétal) puisse apporter tous les acides aminés essentiels, il est important d'ingérer quotidiennement une association d'aliments à teneur protéique élevée.

Pour ce faire, la solution type consiste en une mixture de céréales et de légumineuses ou de produits à base de légumes verts. Par exemple, une soupe de haricots et un repas à base de riz complet consommés le même jour fournissent un éventail complet d'acides aminés essentiels. Graines, fruits à coque et légumineuses aident aussi à garantir l'apport de tous les acides aminés essentiels au quotidien.

Un apport protéique maximal est recommandé aux personnes qui accomplissent une activité physique considérable, à un enfant en pleine croissance ou à une femme enceinte.

L'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, recommande un apport minimum de 32 g de protéines par jour pour un homme de 68 kg. La FDA en recommande un niveau plus élevé soit 50 g par jour. 

 

1524387824

 

Protéines :                                                   g/100 g                                                AJR (%) 50 g       

Céréales 

Orge                                                                                 12                                                                24

Maïs en épis (bouilli)                                                                                7                                                               13

Millet                                                                                                    11                                                                22

Avoine                                                                                                   17                                                               33

Riz complet (moyen)                                                                               8                                                                15

Seigle                                                                                                    15                                                               29

Blé dur                                                                                                  15                                                               30

 

Légumes 

Tête de brocolis                                                                                      3                                                                  5

Chou vert                                                                                                3                                                                  6

Poireaux                                                                                                  2                                                                 3

Champignons shiitake (secs)                                                                   10                                                                19

Persil                                                                                                      3                                                                  5

Petit pois                                                                                                5                                                                 10

Cresson                                                                                                   2                                                                  4

 

Légumineuses

Azukis                                                                                                  20                                                                  39

Haricots communs                                                                                24                                                                  47

Pois chiches                                                                                         19                                                                  38

Lentilles                                                                                              28                                                                  56

Pois secs                                                                                              25                                                                  49

Soja                                                                                                    36                                                                  72

Tempeh                                                                                               19                                                                  37

Tofu (compact/nigari)                                                                          13                                                                  25

 

Poissons

Crevettes                                                                                            20                                                                   40

Morue                                                                                                18                                                                    35

Aiglefin                                                                                              19                                                                    37

Maquereau                                                                                         20                                                                    40

Lotte de mer                                                                                     14                                                                     28

Saumon (sauvage)                                                                              20                                                                    39

Thon (à nageoire bleue)                                                                     23                                                                    46

Palourdes                                                                                          13                                                                     25

Moules                                                                                              12                                                                     23

 

Graines  

Courge                                                                                             25                                                                      49

Tahin                                                                                               17                                                                      34

Sésame                                                                                            18                                                                      35

Tournesol                                                                                         23                                                                      45

 

Fruits à coque

 Amandes                                                                                        21                                                                       42

Noisettes                                                                                        15                                                                       29

Cacahouètes                                                                                   26                                                                       51

             

Les Troubles Digestifs Fonctionnels

Les troubles digestifs fonctionnels sont souvent consécutifs

à l'une ou plusieurs situations suivantes : 

 

850 400 lithotherapie intestins cover 1519160985

 

1) un déficit en enzymes ou en cofacteurs enzymatiques (qui sont souvent des oligoéléments ou des vitamines),

2) à une inflammation pariétale importante ou bas bruit au niveau de l'intestin grêle,

3) à une alimentation non équilibrée,

 

Ces anomalies fonctionnelles (ou parfois organiques) sont souvent associées à des modifications du ph fécal et peuvent conduire à une élimination incomplète des protéines et des hydrates de carbone dans l'intestin; ce qui peut être à l'origine d'une prolifération anormale et déséquilibrée de population bactériennes et/ou fongiques.

 

La flore microbienne fécale est très variée en quantité et en qualité : quelques 400 souches différentes bactériennes et/ou fongiques ont pu être isolées de la flore intestinale ce qui représente jusqu'à environ 10 (puissance 14) à 10 (puissance 15) bactéries/g de selles - soit environ 700g du poids total d'un adulte!

 

Une culture bactérienne ou fongique n'est pas une technique suffisamment sensible pour permettre de mettre en évidence l'ensemble de ces souches, et la caractérisation d'une dysbiose bactérienne et/ou fongique peut rester difficile par simple culture bactérienne et fongique. La réalisation d'analyses de selles par culture ne permet souvent qu'une vue limitée de la flore intestinale...

 

Une méthode astucieuse consiste à repérer la présence de micro-organismes en quantité anormale (dysbiose bactérienne et/ou fongique) par l'identification de leurs métabolites dans l'urine.

L'idée consiste donc à repérer certaines molécules issues du métabolisme fongique ou du métabolisme bactérien.

Ces métabolites sont évacués par les micro-organismes dans la lumière intestinale, où ils font l'objet d'une absorption par la muqueuse de l'intestin grêle. S'agissant de molécules peu réactives, en principe non modifiées par les enzymes humaines, elles sont excrétées par voie urinaire où le laboratoire avec lequel je travaille, les y dose.

 

Si vous souffrez de troubles digestifs fonctionnels depuis longtemps,

il serait judicieux de pratiquer cet examen,

après évaluation lors de notre rendez-vous. 

 

 

Une Ménopause en douceur...

Bouffées de chaleur, prise de poids...

Le bouleversement hormonal de la cinquantaine s'accompagne souvent d'effets désagréables : bouffées de chaleur, gonflements, troubles de l'humeur, mauvais sommeil... Certaines plantes contenant des phytohormones peuvent aider à lutter contre tous ces désagréments. 

 

MACA

Le tonique des femmes !

On l'appelle le "Ginseng Péruvien" et elle est très riche en hormones végétales.

 

Katia belen

 

LMaca est une sorte de petite pomme de terre qui ne paye pas de mine... Entre la taille du radis et du navet, elle grossit autant qu'elle le peut dans les conditions extrêmes que lui offrent les hauts plateaux de la Cordillère des Andes! 

 

Qui peut le plus...

La Maca pousse à 4000 mètres d'altitude, là où la plupart des végétaux ne peuvent pas survivre! Et sans doute est-ce cette résistance qui lui confère des vertus particulières. Car la Maca, déjà considérée comme un végétal quasi magique par les Incas, n'a jamais démérité, traversant les siècles en renforçant toujours sa réputation... Il faut dire qu'à l'altitude où elle pousse, les variations climatiques sont extrêmes, allant du soleil le plus intense dans la journée au gel à pierre fendre durant la nuit! Elle s'adapte, et on la considère, au même titre que le Ginseng (d'où son surnom de "Ginseng Péruvien"), comme une plante adaptogène, c'est-à-dire anti-stress, une plante qui aide l'organisme à résister aux agressions. 

 

Un concentré de vitalité

Appréciée pour ses vertus aphrodisiaques, la Maca concentre quantité d'oligo-éléments, de minéraux et de vitamines, mais, surtout, d'hormones végétales. C'est sans aucun doute à cette dernière particularité qu'elle doit ses effets sur la libido. Au Pérou, où on la récolte, on l'emploie comme tonique pour mieux résister au froid et renforcer les défenses immunitaires, mais aussi pour lutter contre la stérilité et, plus généralement, pour rééquilibrer les sécrétions hormonales. Elle se révèle donc une excellente alliée pour passer en douceur le cap de la ménopause. 

 

Sous quelle forme?

Si vous vous rendez au Pérou, vous aurez peut-être l'occasion de goûter de la Maca. Comme notre pomme de terre, elle se prépare cuite, mais elle entre également, dans la composition de gâteaux, de chips, et même de boissons. Chez nous, on ne la trouve que sous forme de complément alimentaire, séchée et réduite en poudre puis mises en gélules ou en comprimés. Selon les formules, elle est seule ou associée à d'autres plantes destinées à faciliter le passage de la ménopause. Les dosages sont indiqués et dépendent de la concentration des produits. N'hésitez pas à en faire des cures de trois semaines en cessant une semaine entre deux périodes de cure; je peux vous orienter plus spécifiquement... ;-) 

 

Maca

Jours de repos digestif

 

Les pauses occasionnelles dans la prise de nourriture

ont de nouveau le vent en poupe!

 

Qu'il s'agisse de supprimer le repas du soir ou d'une restriction calorique pendant un ou plusieurs jours, profitez de chaque occasion pour manger moins et retrouver le sentiment de faim! De nombreuses recherches ont prouvé qu'il en résulte un rajeunissement réel grâce aux modifications métaboliques et hormonales qui en résultent. Un ou deux jours de repos digestif par semaine ou, si vous préférez, quatre-cinq jours par mois sont des pauses salutaires qui permettent de maintenir un poids normal.

Après un excès gastronomique, par exemple, une fête ou une sortie au restaurant, on peut remettre les compteurs à zéro par un jour de repos digestif. L'excès de calories est ainsi compensé et une éventuelle rétention d'eau se dissipe.

Il en va de même après un repas malsain, si la langue est chargée ou des ballonnements ou crampes d'estomac se présentent : un jour de riz peut alors apporter un retour au bien-être. Une journée de fruits est idéale pour contrebalancer un repas trop lourd. Si votre système digestif est fragile, privilégiez les fruits doux, comme le raisin, la poire, la pomme ou la banane et évitez les fruits acides, comme l'ananas ou les agrumes. Une journée de bananes est très bénéfique en cas de diarrhée. Les diabétiques préféreront une monodiète à base d'avoine.

 

 Jour de Fruits (environ 600 kcal)

 

Quels aliments de saison pour ma cure detox d automne exact1900x908 l

 

Mangez 1.5 à 2 kg de fruits frais (bio de préférence), divisés en 3 à 4 repas. Sont conseillés : pommes, poires, raisins, baies et autres fruits de saison, mais aussi des fruits exotiques, comme ananas, kiwis, mangues, papayes, etc. Cette monodiète est réservée aux personnes qui supportent bien les fruits.

Les personnes ayant tendance à la gastrite devraient toutefois préférer des jours de riz et éviter l'ananas et les autres fruits acides. Une monodiète de bananes (4 à 7 de taille moyenne, à répartir sur la journée) peut être utile en cas de tendance à la diarrhée. En cas de cancer, préférez le jour du riz.

 

 

Jour de Riz (environ 750 kcal)

 

Le riz rouge pour maigrir 702x336

 

Pour les personnes qui ne tolèrent pas bien les fruits, une journée de riz est idéale. Consommez trois fois par jour une portion de riz naturel sous forme sucrée ou salée.

 

Recettes de base

Ingrédients : 150 ml d'eau, 50 g de riz complet, 1 feuille de laurier.

Rincer le riz à l'eau courante, le mettre dans une cocotte ou un cuiseur à riz, puis ajouter l'eau et la feuille de laurier. Cuire environ 30 min, couvercle fermé.

 

Variante salée 1

Ingrédients : 1/2 petit oignon haché, 1 petite courgette (100 g), 2 tomates (160 g), ail et poivre (facultatifs), 1 c. à s. de basilic ciselé. 

- Faire blondir l'oignon dans une poêle antiadhésive à température moyenne.

- Couper la courgette en dés de 1 cm, l'ajouter à l'oignon et faire dorer ensemble 4 min.

- Couper les tomates en huit, les ajouter et continuer la cuisson encore 4 min.

- A la fin, ajouter le poivre, l'ail fraîchement pressé, puis le basilic.

 

Variante salée 2

Ingrédients : 1 petit oignon coupé en dés, 500 g de tomates mûres, sauge, thym (branches), poivre (facultatif), 1 c. à s. de basilic ciselé.

- Faire blondir l'oignon sans graisse dans une poêle antiadhésive à température moyenne. 

- Couper les tomates en cubes de 1 cm, les ajouter à l'oignon avec la sauge et le thym.

- Faire mijoter environ 30 min, puis ajouter le poivre et le basilic.

 

Variante sucrée

Ingrédients : 1 pomme moyenne (200 g), 1 pointe de cannelle.

- Diviser la pomme en quatre, enlever le trognon et couper en fines lamelles en gardant la peau.

- Faire revenir à la poêle à température moyenne jusqu'à consistance tendre. Si besoin, ajouter un peu d'eau. 

- Saupoudrer de cannelle.

Présentation : former une couronne de riz (par exemple avec un moule) et placer les légumes ou les fruits au centre. 

 

 

Jour d'Avoine (environ 550 kcal)

 

Les flocons d avoine efficaces pour perdre du ventre 702x336

 

Conseillé en cas de fragilité digestive et de diabète : 3 fois par jour, laisser gonfler brièvement à petit feu 35 g de flocons d'avoine complet frais dans le double du poids d'eau. Ajouter à la fin environ 100 g de fruits (pommes, baies, nectarines, abricots, etc.) ou manger les fruits crus séparément. 

 

 

Jour de Pommes de Terre (environ 800 kcal)

 

La pomme de terre a t elle un effet coupe faim 702x336

 

600-700 g de pommes de terre, à répartir en 3 repas. Les faire cuire à l'eau salée ou au four et les assaisonner d'herbes, par exemple thym ou cumin. Les servir accompagnées de 100 à 150 g de légumes de votre choix cuits à l'étuvée.

 

Petit déjeuner 

Ingrédients : 1 pomme de terre moyenne (150 g), 1 petite courgette (80 g), 1 tomate (80 g), 1 branche de romarin et de thym, 1 c. à c. de basilic.

- Faire revenir la pomme de terre avec la peau à l'étuvée.

- Couper la courgette en deux dans le sens de la longueur, puis en tranches d'un cm. Faire revenir les morceaux, les branches de romarin et de thym dans une poêle antiadhésive pendant 4 min à température moyenne.

- Ajouter la tomate coupée en tranches et laisser mijoter encore 4 min.

- Ajouter le basilic fraîchement ciselé et servir avec la pomme de terre. 

 

Déjeuner

Ingrédients : 1 pomme de terre moyenne (150 g), 50 ml de lait écrémé ou de soja, 2 pointes de noix de muscade fraîchement moulue, 1 petit oignon, 300 g d'épinards en branches lavées et épluchées, poivre. 

- Faire revenir la pomme de terre avec la peau à l'étuvée, l'écraser, ajouter le lait et 1 pointe de muscade et remuer jusqu'à obtention d'une purée onctueuse (ne pas ajouter de sel ou de matière grasse).

- Couper l'oignon en petits dés et les faire blondir à la poêle.

- Ajouter les épinards et un peu d'eau et laisser mijoter environ 3 min à température moyenne, couvercle fermé.

- Assaisonner les épinards de poivre et d'1 pointe de muscade, servir avec la purée de pomme de terre. 

 

Dîner

Ingrédients : 2 pommes de terre moyennes (300 g), 1 c. à c. d'herbes (romarin, thym), 1 fenouil, 1 carotte, 1 c. à c. d'aneth ciselé, poivre.

- Bien laver les pommes de terre et les couper en deux. Saupoudrer d'herbes une plaque de four, poser par-dessus les pommes de terre (les surfaces incisées d'une croix) et faire cuire env. 25 min à  170°C.

- Couper les légumes en morceaux d'1 cm, les faire revenir à la poêle à température moyenne pendant 10 min; ajouter un peu d'eau si nécessaire.

- Assaisonner d'aneth et de poivre. 

 

 

 

 

Le Curcuma

 

 

LE CURCUMA : DÉFINITION, BIENFAITS ET PROPRIÉTÉS

Le curcuma est souvent associé à de bonnes vertus

Découvrons-en plus  

 

Curcuma rhyzome et moulu 810x544

 

 

QU’EST-CE QUE LE CURCUMA ?

Le curcuma est une plante herbacée originaire d'Inde et de Malaisie. Ses racines sont réduites en poudre pour en extraire l'épice du même nom. Le curcuma est cultivé depuis l'Antiquité en Inde. Il est utilisé depuis le 18ème siècle en occident pour ses propriétés médicinales et de teinture.


À QUOI SERT LE CURCUMA ?

Le curcuma est une épice aux multiples vertus :

PROTECTION DE LA MUQUEUSE INTESTINALE

La muqueuse est la couche superficielle des parois, notamment du tube digestif. Les muqueuses sont donc plus sujettes que les autres aux lésions. Le curcuma agit sur la muqueuse en la protégeant. 

 

MODULATION DE LA RÉPONSE INFLAMMATOIRE

Le curcuma peut inhiber le NF-kB qui est « le maître de la guerre » lorsqu’il est question d’inflammation. En effet, son activation déclenche une série de réactions qui aboutira à la réponse inflammatoire. 

 

ACTION ANTIOXYDANTE PUISSANTE

Le curcuma protège contre les radicaux libres. Ce sont des molécules, des éléments chimiquement instables, ce qui leur confère une grande réactivité vis-à-vis des molécules voisines. Nous sommes tous les jours exposés aux radicaux libres dans notre environnement mais certaines réactions, qui se déroulent dans notre organisme, en produisent également de manière tout à fait normale. Ces radicaux libres, lorsqu'ils sont en excès ou qu'ils ne sont pas pris en charge, ont pour conséquence d’abîmer les autres molécules et les tissus de l’organisme. Nous avons des systèmes de défense qui luttent contre ces fameux radicaux libres. Le curcuma soutient ces systèmes de défense.

 

STIMULATION DE LA FONCTION MITOCHONDRIALE

La mitochondrie est un organite qui permet, notamment, la production de l’énergie pour votre corps. Le curcuma favorise le fonctionnement des mitochondries

 

STIMULATION DE LA DÉTOXIFICATION

Le curcuma protège et régénère le foie, acteur principal de la détoxification de votre organisme.

 

PROTECTION CONTRE LE CANCER

De nombreuses études actuelles accordent au curcuma des effets bénéfiques contre l’apparition du cancer.  

 

 

Shfrani 1


L’EFFICACITÉ DU CURCUMA

La curcumine est la substance qui serait responsable de la plupart des vertus de cette plante. Malheureusement, celle-ci est très mal absorbée. Aussi, pour que celle-ci ait un effet, elle doit être biooptimisé. Par ce procédé, elle sera rendue plus biodisponible et donc utilisable par votre organisme.

 

POURQUOI SE SUPPLÉMENTER?

Il est difficile via l'alimentation seule d'apporter toutes les vitamines, les minéraux et certains autres nutriments, et ce même si l'alimentation est diversifiée et équilibrée.

POURQUOI?

1. REDUCTION DES APPORTS

: réduction des besoins énergétiques liée aux progrès technologiques réalisés dans les domaines de la vie domestique, des transports et du travail,

résultant des traitements agro-alimentaires qui altèrent les contenus des aliments en vitamines et en minéraux.

 

2. AUGMENTATION DES BESOINS en certains nutriments

pour lutter contre le stress lié aux exigences sociales,

pour mieux résister à la pollution et prendre en charge les toxines de plus en plus abondantes,

chez les personnes âgées par réduction des apports, diminution de l’absorption intestinale, prise de médicaments,…


 

SAVEZ-VOUS QUE ...

 ...UN PROBLEME DE DIGESTION

            ou UN INTESTIN EN SOUFFRANCE,      lg2

 

Les conséquences de la malbouffe, du stress ou autres situations qui endommagent l'intégrité de la barrière intestinale, peuvent entraîner :

- une diminution de l'absorption des nutriments,

- des carences en vitamines, minéraux, et autres nutriments...

 

PARLEZ-EN AVEC VOTRE PRATICIEN de SANTE!